PÔLE NORD

Pôle touristique de

Pôle nord

Le Pôle Touristique Nord du Sénégal couvre dans sa globalité les trois régions que sont Saint-Louis, Louga et Matam. Ce pôle dispose d’un large éventail de potentiel touristique qui lui confère une place prépondérante parmi les pôles touristiques que l’on localise à travers le territoire national. On y trouve une grande variété de sites touristiques qui pourrait satisfaire la curiosité de bon nombre de visiteurs dans cette partie du pays.

Le Pôle Nord est dominé par la région de Saint-Louis qui dispose d’un avantage comparatif en matière de tourisme d’histoire, de culture et de découverte de la nature. En effet, le passé colonial (Capitale de l’AOF) et ses empreintes architecturales remarquables ont valu à l’île de Saint-Louis son inscription en 2000 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, renforçant ainsi sa renommée et potentiellement son attractivité touristique.  

Culturellement, la ville de Saint-Louis est très riche en évènementiels accueillant beaucoup de rencontres telles que le Festival International de Jazz, les Régates, le Fanal, etc. Aux abords de Saint-Louis, la zone du delta du fleuve comprend plusieurs sites naturels (Parc national des oiseaux de Djoudj, Parc National de la Langue de Barbarie, Réserve spéciale de faune de Guembeul), regorgeant d’une grande diversité d’espèces animales (notamment d’oiseaux) et végétales et constituant un cadre favorable à l’observation de la nature, à la chasse, aux randonnées et aux promenades fluviales. Tous ces sites naturels baignent dans un environnement exceptionnel d’écosystèmes et de plans d’eau parcouru par le Fleuve Sénégal. Ce dernier aussi offre d’importantes opportunités touristiques telles que les croisières fluviales en passant par des villes escales présentant chacune un potentiel patrimonial, culturel et environnemental à exploiter (Ricard-Toll, Dagana, Podor, Matam). En dehors de la région de Saint-Louis dans la zone nord, la région de Louga présente beaucoup de sites à forts potentiels touristiques établis le long du littoral de la Grande Côte. C’est l’exemple de Potou-Sur-Mer et de Thieppe, tous dotés de longs kilomètres de plage de sable fin et de barrière de filaos. C’est dans la région de Louga aussi qu’on retrouve le magnifique et fascinant petit désert de Lompoul qui s’étend sur une vingtaine de kilomètres jusqu’à la mer baignant dans un paysage de dunes propice aux nuits en bivouac. Comme Saint-Louis, Louga et Matam participent à enrichir le tourisme culturel dans le Pôle Nord à travers le FESFOP (Festival de Folklore et de Percussion) de Louga de dimension internationale et les nombreuses journées culturelles régulièrement organisées dans la région de Matam.

 
 
 

PRESENTATION DES PROJETS DE THIEPPE ET POTOU

L’ambition du gouvernement sénégalais dans le secteur touristique tel qu’énoncé par le Plan Sénégal Emergent est de placer la destination parmi le top 5 des pays touristiques en Afrique avec plus de 3 millions de touristes par an à l’horizon 2023.

Pour atteindre les objectifs fixés, des politiques visant à améliorer la gouvernance du secteur, à augmenter et diversifier l’offre ont été mises en œuvre pour assurer un développement durable du secteur touristique.

Dans le cadre de la redynamisation de l’activité touristique et de l’amélioration de l’offre au niveau de la Grande Côte, l’Etat du Sénégal a pris des mesures fortes contribuant à l’amélioration de la connectivité de la zone par des dessertes aériennes régulières de vols locaux et internationaux à travers l’élargissement de l’aéroport de Saint-Louis et le développement d’un réseau de transport à travers la réalisation du projet d’autoroute « La côtière » qui permettra de relier toutes les régions de la Grande Côte à partir de Dakar.

 
 
 

1. Projet de Potou sur mer.

Potou se situe dans la commune de Léona. La zone bénéficie d’un potentiel unique en matière de développement balnéaire, avec des kilomètres de magnifiques plages de sable fin entre les villages de Potou sur mer et Lompoul sur mer avec une barrière de filaos reconstituée, en plus d’être stratégiquement située à l’embouchure sud du Parc National de la Langue de Barbarie (PNLB).

De façon générale, la zone de Potou sur mer est actuellement relativement peu utilisée à cause de l’accessibilité difficile des lieux mais aussi dû au fait d’une absence de structure touristique. Dans certains secteurs, la plage est utilisée comme lieux de débarquement des produits de la pêche et pour la pratique de la pêche à la senne.

L’ensemble de cette zone entourant Potou sur Mer offre une intimité exceptionnelle qu’il est possible de structurer et de rendre plus attractif. Les préoccupations envers la protection et la mise en valeur des ressources naturelles et des écosystèmes (barrière de filaos, cuvettes maraîchères, faune et flore) devront être constantes.

A terme, l’Unité d’Aménagement Touristique de Potou sur Mer comprendra :

  • Une zone hôtelière avec une façade sur le fleuve et la langue de Barbarie
  • Une zone hôtelière avec une façade sur la mer
  • Une zone de requalification de Potou sur Mer avec des commerces intégrés
  • Une zone d’expansion pour les promoteurs locaux
  • Une zone d’activités extra-hôtelières

Une zone tampon verte

2. Le projet de Thieppe

Située dans la commune du même nom, l’Unité d’Aménagement Touristique (UAT) de Thieppe s’étendra sur 500 hectares. Elle se situe entre Potou sur Mer et Lompoul sur Mer. De même que l’UAT de Potou sur Mer, elle bénéficie d’un potentiel unique en matière de développement balnéaire.

INTERESSE (e) PAR UN PROJET ?

+221 33 869 08 88

Disponible 08:00 – 17:00

Address Avenue Bourguiba sicap liberté 3 Villa 2111B. BP : 3112 – Dakar. Sénégal

Email contact@sapco.sn

fr_FRFrançais